chargement Sondages :

Avez-vous l'esprit écologique ?
4 votes 80%
Oui
1 vote 20%
J'y pense.
0 vote 0%
Quand j'y pense.
0 vote 0%
Non
 5 votes Archives 

chargement Info Greenpeace


chargement Publicités

Votre publicité ici ?

chargement Ephéméride

Nous sommes le :
Lundi, 18 Novembre 2019
Fête du Jour : Ste Aude
Il est 15 h 42 min.
Il y a 30 jours ce mois-ci.

La Lune est éclairée à 71,37%
Son age est de 20 jours

Voici la citation du jour :
Il n'y a au monde que deux manières de s'élever, ou par sa propre industrie, ou par l'imbécillité des autres..
La Bruyère

chargement Météo

La Météo Côtière

chargement NewsLetter

Inscrivez-vous
Nom :
Email :

chargement Partenaires

Déforestation

“Déforestation brute : Selon la FAO, environ 13 millions d’hectares de forêts disparaissent annuellement sur Terre. C'est l'équivalent de la surface de l'Angleterre qui disparait annuellement, soit 1 terrain de football chaque seconde. C'est l'équivalent en surface de 86% de la forêt française qui disparaît ainsi chaque année.”

La déforestation est le phénomène de régression des surfaces couvertes de forêt. Elle résulte des actions de déboisement puis de défrichement, liées à l'extension des terres agricoles. Elle résulte aussi d'une exploitation excessive ou anarchique de certaines essences forestières et de l'urbanisation.

Du fait de la tolérance de nombreux pays, comme le Brésil ou Madagascar, vis-à-vis du développement de l'agriculture en zones boisées, la déforestation actuelle concerne surtout les forêts tropicales. En 2005, elle a été qualifiée d'« alarmante » par la FAO.

La destruction de la forêt est responsable de 20% des émissions de gaz à effet de serre. C'est un des éléments importants qui causent le réchauffement climatique.

Répartition mondiale

Près des deux tiers des forêts du monde sont concernées par une forte déforestation depuis deux siècles (le siècle étant un « pas de temps » court pour la reconstitution d'un écosystème forestier qui s'effectue sur plusieurs siècles, voire plus de 1000 ans sur les sols les plus difficiles), avec une aggravation du phénomène principalement dans 8 pays : Australie, Brésil, Chine, Inde, Indonésie, Fédération de Russie, Pérou, République démocratique du Congo. Les États-Unis et le Canada ont stabilisé la déforestation, mais la forêt y a souvent été très artificialisée. Ailleurs, comme en Europe et au Japon, la forêt est stable ou gagne de la surface (en France notamment), mais elle perd de sa qualité en termes de biodiversité et surtout d'intégrité écologique, en particulier à cause de la fragmentation écologique par les routes et des plantations d'essences de rentes. Par ailleurs, ces derniers pays contribuent à la déforestation en étant parmi les premiers importateurs de bois tropicaux et de soja (cultivé à la place de forêts tropicales détruites).

Evolutions récentes et déclarations contradictoires : À titre d'exemple, mi-2007, le ministère brésilien de l'environnement annoncait un « net recul » de la déforestation amazonienne (d'un tiers au cours des douze mois précédents, pour retrouver un niveau plus bas (équivalent à celui depuis les années 1970), mais 6 mois plus tard, l’Institut National Brésilien pour la Recherche Spatiale, concluait de l'analyse des images satellitaires que le rythme de la déforestation s’est à nouveau fortement accéléré les six derniers mois de 2007 en Amazonie, avec une perte d'au moins 3 200 km2 d'août à décembre 2007.

L'exploitation non durable des ressources forestières

L'absence de plans de gestion à long terme entraîne la disparition des forêts : l'exploitation du bois se fait souvent à une vitesse très supérieure à celle de la régénération naturelle. Dans les pays en voie de développement les trois quarts du bois exploité sert de combustible. C'est ce qui a causé la déforestation quasi totale de Haïti.

Au Nord, les besoins en bois de construction et en papier alimentent le pillage des ressources forestières du Sud.

La part de responsabilité de l'exploitation du bois fait débat. La contribution directe du marché international des bois tropicaux n'est pas dominante en terme d'impact direct en Amazonie, Asie et Afrique.

Read More     Comments (33)

© 2008 - 2009 .  •  Design Ecoloogle.